QUI SOMMES-NOUS  ?

Depuis 2007, un « think tank – do tank » sur les enjeux de plus en plus cruciaux de la santé et relation au travail.

Un espace convivial, sans fard et sans reproche’  pour :

  • s’informer,
  • réfléchir,
  • partager et confronter  méthodes, programmes et résultats,
  • proposer des pistes d’avenir.

Les réunions mensuelles du Cercle et le séminaire annuel, la documentation, la base documentaire depuis 200 sont réservées aux responsables et dirigeants des entreprises membres du Cercle.

La Lettre, les conférences co-organisées avec les partenaires et les membres du Cercle, et un certain nombre d’autres actions sont d’accès ouvert

SANTE-BIEN COMMUN
CONTRIBUTION AU PACTE

Le Cercle Entreprises et Santé
participe au mouvement national de réflexion
sur la transformation des entreprises et des organisations,
et la place de l’Intérêt Général  et de la Santé – Bien Commun
dans la dynamique de leur mission et de leur fonctionnement

Notre proposition :
Meilleur positionnement et meilleure visibilité des enjeux de santé,- désormais ‘’Bien Commun’’ reconnu mondialement -, au cœur des performances des entreprises et organisations et de leur responsabilité sociétale

Dans le mouvement en cours, national et international, de réflexion et de consultation sur la responsabilité sociétale et la transformation légale des entreprises et des organisations, Jacques BOUVET, Président du Cercle Entreprises et Santé Anne-Marie DE VAIVRE, co fondatrice et animatrice du Cercle, ont formulé la proposition ci-après de prise en compte de la Santé Bien Commun et de l’Intérêt Général dans la finalité générale comme dans la gouvernance et le fonctionnement  des entreprises / sociétés  comme de toutes organisations d’activités économiques. (La proposition – en fait trois propositions complémentaires, a été déposée sur le site gouvernemental du PACTE,  Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des entreprises, et vont faire l’objet de présentations en direct en audience auprès des responsables politiques et ministériels en charge du projet).

La Santé(et singulièrement la Santé-Sécurité au Travail), est une valeur fondamentale unanimement reconnue, en même temps que c’est une attente forte des parties prenantes des entreprises et organisations (parties prenantes internes, i.e. salariés, management, mais aussi parties prenantes externes, clients, fournisseurs et sous-traitants, comme aussi riverains, collectivités..).

En un mot, un « Bien Commun ».(cf. discours du Président Macron à Davos), élément fondamental  de l’intérêt général qui devrait s’imposer comme finalité à toutes organisations, et élément structurant de la responsabilité sociétale des entreprises et organisations, spécialement pour la partie « Santé-Sécurité au Travail »

  • Pratiquement, notre proposition appelle une gouvernance des entreprises et organisations prenant systématiquement en compte la santé comme bien commun, et la santé au travail comme élément central de leur responsabilité sociétale,

Notre objectif Cercle  est d’aider à mieux intégrer la SANTÉ-BIEN COMMUN et plus globalement l’INTERËT GENERAL dans les finalités et le fonctionnement des entreprises et organisations,( et ce de façon harmonisée  pour toutes entreprise, sociétés commerciales et organisations d’activités économiques sous tous statuts, à la fois la prise en compte systématique de l’intérêt général  et celui des parties prenantes , particulièrement au regard de la Santé Bien Commun,  cela pour toutes organisations.

Les réflexions actuelles du gouvernement, du parlement et de grandes institutions prêtent  de plus en plus attention aux attentes et expressions des parties prenantes économiques et associatives, et de certaines entreprises elles-mêmes,  de voir évoluer la mission, et donc l’objet social des entreprises/sociétés : initialement  en proposant de créer  une nouvelle catégorie d’entreprises  ‘entreprises objet social élargi’  (« Ouvrir la possibilité aux entrepreneurs qui le souhaitent d’adopter un objet social élargi »)

Ainsi, notre proposition « Cercle  E & S » s’articule en trois points :

  • Intégrer légalement des visées de prise en compte de l’intérêt général, et particulièrement de la Santé-Bien Commun, dans le projet d’entreprise et  dans  la gouvernance des entreprises et organisations
  • Aligner /harmoniser toutes les entités économiques (privées, publiques, commerciales, associatives, .. y compris les fonctions publiques et le secteur public) dans la même obligation de prise en compte de l’intérêt général et de leurs parties prenantes, dans leurs finalités et fonctionnements
  • Clarifier et structurer la définition, la mesure et l’appréciation de la performance de toutes entreprises et organisations autour certes, de leurs performances économiques et financières, mais aussi autour de leurs performances sociétales (environnement, sociales, et en termes d’impact santé), et ce sur toute la chaîne de création de valeur
Anne-Marie de Vaivre Jacques Bouvet
am.devaivre@cercle-entreprisesetsante.com j.bouvet@cercle-entreprisesetsante.com

Lire la note de proposition complète (PdF)