Qualité de l’air, Innovation  et Santé au travail

Impact des entreprises et activités économiques :
l’indicateur premier – et sanitaire – de la qualité de l’air

18 mars 2020 par Anne-Marie de Vaivre et Pierre Béal

Les investisseurs et les fonds mondiaux de refinancement des grandes entreprises l’ont bien compris :  désormais l’un de leurs critères incontournables de choix d’investissement, de décisions de refinancement est lié à l’impact sur la  qualité de l’air[i]  de l’activité des entreprises et groupes qu’ils financent ou envisagent de financer : impact santé – et mise en risque des riverains,  impact santé et mise en risque des salariés / travailleurs (y compris co-opérateurs et sous-traitants sur sites), et information claire et traçable sur ce point.

Si, pour les territoires et les collectivités voisines, l’impact des activités économiques sur la  qualité de l’air  est particulièrement vrai et fort pour les sites industriels et sites ‘à risques’, Seveso ou non, – activités de chimie, de raffinerie, de sidérurgie,  de traitement de déchets …-, il l’est aussi désormais pour toutes autres activités  et toutes entités économiques :  les chantiers de construction, les infrastructures, les hôpitaux, les lieux accueillant du public, et aussi le tertiaire  ‘de bureau’, scruté aussi dans sa qualité d’air intérieur…

La double demande  exprimée par les travailleurs,  demande de qualité de l’air, et ‚ demande  d’information sur la qualité de l’air, pour la santé et qualité de vie, est une demande émergente et croissante, particulièrement outre-Atlantique : ainsi, les « grandes structures » de soft, les GAFA, en viennent  à envisager de ‘délocaliser’ leurs sites et établissements,  de déserter les centres villes saturés et pollués, leurs salariés refusant désormais de travailler dans des environnements où la qualité de l’air est insuffisante et jugée dangereuse pour eux-mêmes et leur famille.

Il n’est que de voir l’appel récent (janvier 2020) d’ingénieurs de Google refusant de travailler à Pittsburgh dans les locaux de l’entreprise ; ou, à plus large échelle, de regarder les cartes d’implantation des futures ‘smart cities’ conjuguant qualité de vie, qualité de l’air et qualité de services pour les habitants comme pour les travailleurs : l’indicateur  ‘qualité de l’air’ / non-pollution y est devenu premier.

Certes, mais encore faudra-t-il, pour une prise en compte vraiment judicieuse et ‘vraie’ de l’impact qualité de l’air, bien apprécier les deux dimensions de toute atteinte à la qualité de l’air, i.e. pollution atmosphérique : Œaiguë, ponctuelle, – de crise -, (i.e.Lubrizol) ;  mais aussi   impact chronique, de long terme…

Trop souvent, le temps long et la prévision/prédiction de long terme, pour la (non-)pollution, comme pour la santé en général, ne sont pas vraiment pris en considération, au privilège de seuls indicateurs de dépassement de seuils, indicateurs de crise.

Alors que les outils de modélisation et d’intelligence artificielle existent, permettent des alertes précises et des simulations de scénarios bien prédictives, d’ailleurs couplées avec la météo. Permettant une information solide non seulement pour alerter, mais aussi pour guider les décisions et les choix, éviter des erreurs lourdes à terme.

La qualité de l’air : au-delà du réglementaire, une information indispensable en même temps qu’un impact à bien prendre en compte dans les dispositifs d’évaluation des risques, comme dans les objectifs de performances.

Il en va pour chacun de nos concitoyens de 3 à 7 ans de durée de vie, gagnée ou perdue.

[i] L’indicateur ‘qualité de l’air’ inclut de facto l’impact des changements climatiques. Le NYSE, le NASDAQ et d’autres bourses mondiales ont ainsi mis en place des référentiels de mesure des impacts et efforts en matière de changement climatique

Pierre Béal, Fondateur et Président de Numtech,
Membre du conseil d’administration de Ter@tec,
intervenant au Cercle Entreprises et Santé

Anne-Marie de Vaivre,cofondatrice du Cercle Entreprises et Santé,
VP IAS, Partner TITANE ITC WS


Article dans le n°27 de
Question(s) de Management 
(mai 2020 – accessible sur le site de cairn info)
(editions EMS)